Confessions

Les professeurs des malvoyants boycottent le second tour du Bac 2019

PARTAGES | J'AIMES |

Lu: 519 fois
Jul 23, 22:15
0 Commentaires | Tags: professeurs,mal,voyants,boycottent,2em,tour,baccalauréat,2019,

Après une première sortie la semaine dernière qui est restée sans suite, les professeurs de l'Institut de l'enseignement et de formation des jeunes aveugles (Inefja) de Thiès ont remis ça. Ces professeurs sont très remontés face au manque de respect de leur ministre de tutelle.

Arborant des foulards rouges autour du cou, les professeurs des malvoyants déplorent leurs conditions de travail ainsi que celles des élèves malvoyants. Quatorze élèves malvoyants ont composé à l'examen du baccalauréat 2019. Cinq sont admis dès le 1er tour et 4 sont admissibles au second tour.

Et, pour sortir victorieux de ce bras de fer contre leur hiérarchie, ces professeurs des malvoyants ont décidé de boycotter les examens au second tour du baccalauréat 2019. " Pour nous faire entendre une deuxième fois, nous avons décidé de faire une rétention de la clé des épreuves parce que, sans la clé par transcription de l’épreuve et sans transcription de l’épreuve de notre part, les élèves sont là à attendre désespérés", a informé le chargé de la communication du Syndicat unique des travailleurs enseignants pour personnes handicapées, Michel Tine. Qui soutient que "ce sont des handicapés visuels qui composent depuis 4 ans au Lycée Malick Sy sans que nous en soyons informés.

À l’époque c’était à l’Office du bac, maintenant pour les mettre dans de très bonnes conditions certes, on a amené la commission à Thiès, mais nous sommes les parents pauvres de ce déplacement".

Selon lui, les professeurs des malvoyants reçoivent la "portion congrue" des indemnités alors que leur volume de travail est beaucoup plus grand que celui des autre professeurs. "Nous avons mal pour nos élèves parce qu’ils commencent les épreuves 1heure après les autres parce que, le matin, le chef de centre nous donne la clé, nous la mettons dans nos machines, nous la transcrivons en braille ça nous fait 1heure de temps, la correction y compris avant, de remettre l’épreuve aux élèves pour qu’ils commencent à plancher. Si l’épreuve fait trois heures de temps, ils finissent 5 heures de temps après. Si dans la journée il y a trois épreuves, on en a pour 17 voire 18 heures ce qui fait qu’on ne quitte pas ici avant 24h", a-t-il expliqué.

Toujours fait remarquer Michel Tine, "on s’étale sur des matelas en attendant des copies qui nous parviennent à 20 heures. Pour ce volume de temps et de travail nous obtenons que des miettes pendant que pour moins de volume de travail, des agents de l’État qui n’ont aucun mérite de plus que nous, reçoivent des per diems de 100.000 Fcfa à Saly".

Recent posts

commentaires

live comment