Confessions

Akon : « Pourquoi je préfère m’investir au Nigéria plutôt qu’au Sénégal »

PARTAGES | J'AIMES |

Lu: 8083 fois
Jul 23, 22:15
galsen221
27 Commentaires | Tags: Akon, Investir, Nigéria

Sur le plan continental, la musique sénégalaise peine véritablement à sortir la tête de l’eau, et peine à s'imposer en Afrique par exemple. Un continent dominé, et de loin, par le Nigéria.

Expliquant ce retard lorsqu’il lançait la plateforme Musik Bi, l’artiste interplanétaire Akon ne s’était pas montré tendre et avait fait une analyse crue de la situation. « En plus de son rythme difficile à danser, il y a le wolof qui n’est pas une langue très populaire alors qu’au Nigéria les artistes chantent avec la langue anglaise qui est une langue internationale ou les messages sont faciles à véhiculer », disait-il.

Avant d'expliquer : « pour s’imposer dans la musique au niveau international, il faut souvent chanter en utilisant l’anglais. C’est la raison pour laquelle je préfère m’investir au Nigeria plutôt qu’au Sénégal ».

Recent posts

commentaires

live comment
    • Mayday

      bon débarras , la musique est haram , n'en déplaise aux égarés !
      ce sont ces entonnoirs (qi faibles) que les lobbys utilisent pour déstabiliser l'afrique ,
      « il y aura dans ma communauté des gens qui rendront licite la soie, l’alcool et les instruments de musique à cordes « rapporté par ahmad et abou dawoud.
      ô vous les musulmans ! c’est une grande erreur et une absurdité évidente ; que quelqu’un des gens de la science et de la foi, dise que la musique que l’on connait aujourd’hui est licite, une musique pleine de corruption qui entraine à la destruction et qui décrit les yeux , les qualités de l’être aimé , qui parle des reproches et des désirs ardents . une voix diabolique qui pénètre dans les cœurs, les excite et les fait bouger vers les passions de l’égarements, de la perte, agitation, poésies amoureuses, rire, cris, danse , balancement , des mauvaises odeurs qui enrhument le nez, l’impudicité qui remplit les oreilles , et qui les bouche .
      ô vous les musulmans ! comment quelqu’un qui est doué de raison peut-il laisser tomber son âme honorable dans la dépravation comme celle-ci , que les âmes croyant méprisent et que les natures saines prennent en aversion .
      selon jabir, qu’allah soit satisfait de lui, le prophète, saw a dit :
      « je n’interdis pas les pleurs, mais on m’a interdit deux voix stupides et dépravées : une voix dans une mélodie de distraction , de jeux, et de chansons du diable , et une voix lors d’un malheur accompagnée de coups au visage , et du déchirements des habits , et du gémissements du diable . »
      rapporté par al hakeem

  • Artiste951

    donc celui la vous a fait croire en tant que sénégalais qu'il est un vrai patriote, patriote dans la mesure ou cela lui est profitable, sinon: mais en faites, que c'est tout a fait vrai et normal, avec le woolof qui est méconnu, on ne fait pas du bisness, est l'argent pour certains régis leurs vies
    a bon entendeur, sénégalais

    • Akon

      tu es trop limité dans ton analyse.
      akon a raison ! pour une question d'échelle il faut pouvoir utiliser une autre langue que celle de sa mère.
      je doute qu'avec le wolof on puisse parler blockchain, big data ou de d'autres concepts qui font le monde. si tu veux que le wolof devienne une langue planétaire, commence à produire du savoir et de la culture. propose aussi un marché de 190 millions d'habitants.

  • Bikt

    vrai que la musique senegalaise n'est pas dansante du tout. a part les imitations de salsa. si le sabar doit s'internationaliser, il faudrait plus de travail pour le styliser. c'est des danses individuelles d'artistes qu'on voit fexecuter des performances individuelles sans harmonie. on saute beaucoup. on gesticule, un pied a gauche, a droite, en l'air et des mains qui volent sans aucun pattern.

  • Baye

    business rek dou leenen

  • Viveakon

    raison pour laquelle certains artistes comme adiouza, viviane, waly etc... essayent maintenant de chanter avec le rhythme.. naija.. ahahhahahahahahah.. dou demm .. deh...

    les nigerians .. ces gens la.. ce sont des anglophones.. et la danse yoruba qui a bien le rythme naija.. est tres connu.. votre wolof.. nest parle qu'au senegal..

    dem lenn felleh.. akon rekk mo wakh deugeu..

    naija is the best place to invest.. namitokamooooooooo..... and na una sabi ooooooo

  • Philo

    le mbalax n'a pas de pied en musique.les autres peuples ont du mal a suivre le rythme.on ne fait que sauter et soulever les mains comme un ventilateur qui roule .trea different de la danse congonlaise ou meme malienne et autre ethnie.il faudra remettre cette danse sur les rails par exemple le ndawrabine comme source d'inspiration.

  • Hagh

    il a parfaitement raison et tant que les sénégalais ne changent cette musique et cette danse idiote, la musique sénégalaise n'avancera pas sur le plan international. l'animateur de 2stv l'a dit dans une de ses émissions du samedi et cette question avait été soulevée par titi qui le reprochait d'amener à l'étranger des nigériens ou d'autres nationalités et il lui a répondu la même chose en tant que sénégalais il préfère inviter des sénégalais, il l'a fait mais a toujours enregistré des pertes parce le mbalax ne marche pas en dehors du sénégal alors que s'il amène davido tout le monde va venir danser (le sénégalais, le malien, le mauritanien, le guinée, le nigérian etc.) et il ne va pas accuser de perte comme avec le sénégalais avec son mbalax qui n'est même pas apprécié par la plupart des sénégalais. les autres s'abstiennent de venir parce qu'ils ignorent le mbalax et le wolof dansé et chanté par seulement les sénégalais.

  • Reflexion

    quand on brille à travers le monde avec des milliards dans les poches, là on peut être un porte drapeau pour son pays, augmenté la notoriété de son pays avec son nom, parrainer son secteur d'activité dans son pays.
    faire le bien pour son pays, quelque geste que ce soit, ne fait que grandir la personne, quelque chose qui n'a pas de prix et les milliards qu'on gagne ne peuvent égaler ce sentiment de porter son pays en avant de la scène.
    ne regardons pas juste les retombées financières d'une action que nous portons.

  • Deuggitt

    il nya pas que le mbalax comme rythme ni que le wolof comme langue. akon, waxal leneen waay

  • Lsow

    je trouve que c'est nul comme argument. on n'est pas obligés de suivre les autres pour s'imposer: le mbalax même chanté en anglais, en russe où en yoruba restera toujours le mbalax donc que personne n'essaye de venir dénaturer une musique d'instinct sortie des tréfonds d'un adn artistique codé dans nos gènes les plus profonds. les nigerians n'ont fait qu'appliquer ce que je viens d'écrire. que chacun dans sa musique reste lui même et n'aille pas singer les autres, on risque l'acculturation par des moyens pernicieux déguisés en "ouverture". c'est comme si on disait à samba diabaré samb, où yandé codou de rectifier leur musique pour être aux normes internationales. moi je dis toujours que ce sont les autres qui manquent d'ouverture d'esprit. ¨pourquoi le sénégalais s'adapte à toutes les musiques et parvien à danser le hindou, la musique arabe, le ndombolo etc...et que les autres soient réfractaires à notre musique? regardez les japonaises, les américaines où les coréennes danser le sabar où les autres rythmes sénégalais vous y verrez une capacité d'écoute et d'assimilation

  • Reflexion

    les nigérians ont cru en eux mêmes pour cela qu'ils en sont arrivés à ce niveau où ils en sont aujourd'hui.
    pourquoi moi en tant que sénégalais, je laisse mon pays pour aller investir dans un pays autre, dans une industrie pour ce pays qui marche déjà ?
    on est fier d'être sénégalais, on est fier de notre identité et nous sommes tous garant des imperfections de notre société, de notre pays.
    levons-nous pour contribuer à l'édifice qu'est notre sénégal.

  • Deuggitt

    akon qui s'est exilé aux usa où il est en perte de vitesse vient nous faire la morale !

    sauter, gesticuler n'est pas en soi une marque de reconnaissance internationale ¨

  • Leuk

    c'est ton probléme prête nom de karim le voleur

  • Ngou

    parfaitement d'accord avec toi lsow. soyons fier de ce que nous sommes et ce que nous avons, le chinois s'en fout si sa musique est écoutée par un anglais ou un français, de même qu'un russe ou un indien. pourquoi nous sénégalais avons ce complexe, pourquoi devons nous lécher le cul terreux des occidentaux pour qu'ils écoutent notre musique. oui je suis fier de mon mbalax, de mon tassou, de mon ndaw rabbine et autre.
    la majorité des sénégalais préfèrent écouter un kocc barma de youssou ndour qu'un 7second

  • Anonyme

    youssou ndour a tué toute la diversité musicale sénégalaise avec ce mbalax. et cette musique n'est pas exportable m^me en afrique ( excepté dan,s la sous région) et pas trés "dansable" ( aujourd'hui, regardez les danseurs de mbalax avec leurs mimiques de golo et des grimaces. il y a d'autres lmusiques exportables au sénégal mais mbalax rekk

  • Mann

    ne vous déplaise, akon a totalement raison dans sa démarche. on investit dans ce qui est rentable et que vaut le mbalax en dehors du sénégal ? rien de rien...danse inesthétique, woloff inexportable et woyane à fond car tout est basé sur "la quémanderie". musicalement, nous sommes nullissimes et il faut le reconnaître !!!!

  • Taco

    en tout cas meme nos voisins ne savent pas danser le mbalax tellement c est complexe et effrene.
    regardez les nigerians yoruba ils utilisent les meme instruments que nous mais le rythme est completement different.

  • Mounas

    non seulement les nigérians ont une bonne musique très dansante, mais on dirait que dieu s' y est mêlé en faisant naître chez-eu un grand prophète, en l'occurrence le prophète tb joschua ! voir à tout prix régulièrement ! tv emmmanuel tv joschua à la dominique, en indonésie ect ; vous n'en sortiriez pas! depuis jésus, jamais un homme n'a montré la puissance de dieu de cette façon !