Buzz

Ma femme m’avait demandé si j’avais couché avec sa fille, il a déclaré l’avoir...

PARTAGES | J'AIMES |

Lu: 6015 fois
Jul 23, 22:15
buzzsenegal
2 Commentaires | Tags: femme,demande,couche,mari,fille

 

Le parquet a requis, vendredi, 10 ans ferme contre le nommé M. M. Seydi accusé d’avoir violé sa fille adoptive de 13 ans. Le prévenu conteste les faits, mais il est confondu par une infection sexuellement transmissible (Ist) qu’il aurait transmise à sa femme et à la victime.

En écoutant l’adolescente R. S. faire sa déposition, vendredi à la barre du Tribunal de grande instance de Dakar statuant en matière de flagrants délits, le public de la salle 1 était plongé dans une grande tristesse et un profond dépit. Surtout que la jeune fille a commencé par verser des larmes, avant de raconter comment son beau-père, le mari de sa mère, a abusé d’elle. C’est avec la voix étreinte qu’elle a relaté sa mésaventure. ‘’La première fois, j’étais en train d’apprendre mes leçons. Il m’a demandé de le rejoindre dans la chambre qui lui sert de bureau et il m’a mise sur le lit en m’intimant l’ordre de me déshabiller’’, raconte la victime. Cependant, le prévenu se serait limité à la doigter. La seconde fois, elle faisait la vaisselle et son père adoptif lui a encore demandé de le rejoindre. La suite, a relaté l’élève : ‘’Il m’a violée et a menacé de nous tuer ma mère et moi. Ensuite, il m’a sommée de sortir de la chambre.’’

Si M. M. Seydi avait réussi à obtenir le silence de sa belle-fille avec les menaces, il a été trahi par le slip de la jeune fille. ‘’J’ai retrouvé le slip de ma fille dans sa chambre. Lorsque je l’ai interrogée, elle m’a dit qu’il a voulu l’abuser, mais n’a pas réussi’’, a révélé l’épouse du prévenu et mère de la victime. C’était le 3 mars 2017. Croyant qu’il s’agissait d’une tentative, d’autant que son époux avait nié avec véhémence les accusations, la dame ne s’est pas inquiétée outre mesure. Mais huit mois après, elle a commencé à avoir des doutes, surtout que sa fille se plaignait de douleurs abdominales. ‘’Vu qu’elle tombait souvent malade, je l’ai conduite dans un district sanitaire. Les médecins m’ont suggéré de l’emmener à l’hôpital Abbas Ndao’’, a poursuivi la mère tombée des nues, lorsque les blouses blanches lui ont fait savoir que sa fille a été abusée. En poussant leurs analyses, les médecins ont découvert que R. S. a contracté une infection. Elle et son mari en souffrent également.

‘’Ce qu’elle a dit n’est pas vrai. Comment je peux coucher avec ma fille ? Une fois, ma femme m’avait demandé si j’avais couché avec sa fille, je lui ai dit non’’, s’est défendu d’un ton ferme le prévenu. Selon ses dires, son épouse l’accuse injustement, car ils ont eu un problème, depuis la naissance de leur dernier enfant. Il n’a pas voulu le baptiser, car il soupçonnait sa femme d’infidélité. D’ailleurs, à l’enquête, il a déclaré l’avoir surprise avec un autre homme dans le lit conjugal, le 16 février 2017. ‘’Il ne m’a jamais surprise avec un homme. Nous dormons tous, avec mes 4 enfants, dans la même chambre. Même si nous avons un invité, nous dormons ensemble. L’autre chambre, il s’en sert pour son travail de marabout’’, a répliqué la dame dépitée.

50 millions de francs Cfa réclamés au charlatan

Conforté par les accusations de ses clientes, Me Abdoulaye Sène a lancé aux juges qu’ils ont assez d’éléments pour déclarer le prévenu coupable de pédophilie. ‘’Il est constant de l’avoir caressée, c’est un acte de pédophilie. Aussi, il aurait mis son doigt dans le sexe de sa victime’’, a relevé la robe noire. Pour le viol, elle a souligné que le certificat médical atteste que la matérialité est établie, car l’adolescente a été pénétrée. L’avocat a ajouté qu’il y a aussi des circonstances aggravantes, car il est mentionné sur l’acte de naissance de la victime qu’elle porte le nom du prévenu. Pour le préjudice, Me Sène a réclamé 50 millions de francs Cfa. Le parquet a abondé dans le même sens et a demandé que M. M. Seydi soit condamné à 10 ans ferme pour viol sur mineure et pédophilie.

Me Sidy Kanouté a trouvé cette peine sévère, d’autant plus qu’il juge le dossier vide. A son avis, cette affaire est montée de toute pièce par la dame pour se venger de son mari. C’est pourquoi il a plaidé la relaxe pure et simple. Le tribunal rend sa décision mardi prochain.

enqueteplus.com

Recent posts

commentaires

live comment